Interview de Sophie Ducasse 2/2

Publié le par Ivannouissant


Ivannouissant :
Être une jolie femme avec de la personnalité et un véritable cursus scolaire n'impressionne t'il pas un peu les hommes ?

Sophie Ducasse * : Je ne me pose pas la question.

 


Apologie du Métissage* : Parlez-nous de vos dernières évasions culturelles (lectures ou pièces de théâtre), qu'est-ce que vous recommanderiez à nos lecteurs ?

Sophie Ducasse : Je lis actuellement "Les yeux jaunes des crocodiles" de Katherine Pancol. C'est super bien écrit, très abordable et chacun peu se reconnaître dans les personnages.
La dernière pièce que j'ai appréciée c'était "les monologues du pénis". Très drôle et bien joué par les comédiens.
J'aime particulièrement ressentir de l'empathie que ce soit au théâtre, au ciné ou en lisant.

 


Ivannouissant : Quelle importance a la famille pour vous ?

Sophie Ducasse : La famille, c'est ce qui compte le plus pour moi. J'avoue me méfier des gens qui n'aiment pas leur famille.

 


Apologie du Métissage : Pensez-vous écrire un jour, j'ai lu qu'une de vos passions était l'écriture ?

Sophie Ducasse : En effet, j'écris particulièrement des chansons, des poésies. C'est une passion.

 



Ivannouissant : Comment voyez-vous votre vie dans 20 ans ?

Sophie Ducasse : Dans 20 ans, je crois que je n'aurai pas changé, j'aurai toujours la curiosité de voyager, de rencontrer des gens incroyables ou énervants, d'apprendre et de partager. Je ne serai certainement pas blasée. Je serai aussi, sûrement encore plus révoltée contre les inégalités du monde et je m'occuperai d'écoles, d'enfants, de gens défavorisés dans mon pays (la république centrafricaine) et peut-être aussi ailleurs.

 


Apologie du Métissage : Quels sont vos rapport avec la spiritualité ou vivez-vous en harmonie avec une religion en particulier ?

Sophie Ducasse : J'essaie de faire le bien autour de moi et je crois que c'est grâce à mon éducation religieuse. Je suis très croyante.

 


Ivannouissant : Quel rapport avez-vous avec la « beauté » ? Quand on est considérée comme une jolie femme, et que l'on possède votre personnalité ne souhaite t'on pas aussi être apprécié pour ses qualités spirituelles ?

Sophie Ducasse : J'apprécie que l'on m'apprécie. Certaines personnes n'ont pas le temps de me connaître et s'arrêteront juste à mon apparence... J'aurai fait de même avec eux. Et d'autres apprécieront ma personnalité parce que nous aurons eu l'occasion de parler.
Pour ma part, je trouve les gens beaux quand ils ont une belle âme.

 


Apologie du Métissage : Quels sont vos plus beaux ou plus marquants souvenirs de voyage ?

Sophie Ducasse : Oh lala!! Il y en a tellement. J'ai aimé tous mes voyages.
Par exemple, lorsque je vivais à Cuba. Le jours où je suis arrivée à Santiago de Cuba en bus et que ma copine cubaine m'a réveillée... La lumière de la place était incroyablement belle, douce et forte à la fois, colorée... C'était comme si le temps s'était arrêté sur un peuple d'artistes, des voitures de collection et des motos sans casques... J'étais sous le charme de ce pays coupé du monde.
J'ai ressenti la même impression de béatitude lorsque je suis arrivée à Cape Town, en Afrique du Sud.
Et pour parler un peu de la France, je trouve les collines de Volvic vraiment lunaires et magiques et j'aime plus que tout les plages de la côte landaise.




* http://apologiedumetissage.blogspot.com/

* http://www.sophie-ducasse.com/  (en construction)

Commenter cet article