Journées du Patrimoine 2009 : on y va tous !

Publié le par Ivannouissant

« Rendre accessibles les œuvres capitales de l’humanité au plus grand nombre » et « assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel » : c’est la mission première du ministère de la Culture et de la Communication telle qu’elle a été définie par André Malraux.

C’est pour répondre à cette mission que la vingt-sixième édition des Journées européennes du patrimoine, qui se déroule les 19 et 20 septembre 2009, est placée sous le thème Un patrimoine accessible à tous.


Le succès d’affluence que connaissent chaque année les Journées européennes du patrimoine est exemplaire de l’engouement du public pour le patrimoine. Le ministère de la Culture et de la Communication a choisi de consacrer les journées 2009 à l’accessibilité pour tous, confirmant ainsi sa volonté de faciliter encore davantage l’accès des sites et des monuments historiques et de susciter auprès du plus grand nombre une véritable culture patrimoniale et urbaine.


Le Ministère se doit de restituer leur patrimoine commun aux Français par la mise en œuvre d’une politique d’acquisition, d’ouverture et de sauvegarde du patrimoine et notamment des grands éléments patrimoniaux. Cette restitution de sites prestigieux au public risque toutefois d’être insuffisante si elle n’est pas suivie d’efforts importants pour en faciliter l’accès, y assurer un accueil et une promotion efficientes, proposer aux visiteurs des programmes d’activités, d’animations et de mises en valeur de grande qualité. Ceci est d’autant plus vrai pour des publics peu familiers de la culture pour qui la fréquentation des lieux culturels et patrimoniaux ne va pas de soi. Un effort particulier sera donc fait pour les Journées européennes du patrimoine 2009 afin que le patrimoine soit vraiment accessible à tous.


Ces journées sont donc l’occasion de valoriser et de poursuivre l’action du Ministère et celle de ses partenaires en faveur des publics spécifiques en sensibilisant le public et les professionnels à la nécessité de faciliter l’accès à la culture pour tous.


Deux axes sont ainsi principalement développés : accessibilité du patrimoine aux personnes handicapées et, plus largement, aux personnes éloignées de l’offre culturelle.


L’accessibilité du patrimoine aux personnes handicapées


Lors de l’édition 2008, une journée dédiée à l’accueil des personnes en situation de handicap fut mise en place, le vendredi 19 septembre, dans des conditions de visite spécifiquement adaptées en fonction des handicaps : visuel, auditif, moteur et mental.

 

L’initiative s’inscrivait dans un large plan d’action mené par le ministère de la Culture et de la Communication en faveur de l’accès des personnes handicapées à l’art et à la culture, et trouve aujourd’hui son plein écho avec l’édition 2009.

 

Le thème Un patrimoine accessible à tous est ainsi l’occasion de mobiliser davantage les responsables d’animations culturelles au premier rang desquels les propriétaires et les gestionnaires, publics et privés de monuments et de musées, afin qu’ils intègrent les personnes en situation de handicap dans leur politique de développement culturel. Cette expérience préfigurera la mise en application e la loi du 11 février 2005 qui fixe l’obligation d’accessibilité aux personnes handicapées.


L’accessibilité du patrimoine aux personnes éloignées de l’offre culturelle


Le ministère de la Culture et de la Communication impulse des politiques culturelles et artistiques en faveur des publics spécifiques et empêchés, parmi lesquels ceux concernés par les politiques interministérielles de cohésion sociale (politique de la ville, lutte contre l’exclusion ou politique culture/justice).

Le Plan Espoir Banlieues, par exemple, auquel participe le Ministère, vise à proposer une offre culturelle d’excellence pour les habitants des zones prioritaires ; la fréquentation des musées, du patrimoine, étant deux fois moindre pour les habitants des zones urbaines sensibles que pour l’ensemble de la population.

Des partenariats entre monuments et associations de proximité (centres sociaux, fédérations d’éducation populaire, associations d’insertion ou de réinsertion, structures politique de la ville…) ont été suggérés par le ministère de la Culture et de la Communication à l’occasion des Journées européennes du patrimoine afin de sensibiliser les publics éloignés de l’offre culturelle et de les inciter à découvrir le patrimoine dans leurs quartiers ou hors de leurs quartiers.

Le protocole interministériel Culture/Justice favorise le développement d’actions culturelles en faveur des publics sous main de justice. Des opérations à destination des jeunes sous main de justice en lien avec les directions régionales de la Protection judiciaire de la jeunesse ont été sollicitées. En milieu fermé, des actions dans le domaine patrimonial telles que des ateliers de sensibilisation au patrimoine, la diffusion de films, la sensibilisation aux travaux d’intérêts généraux dans le domaine du patrimoine ont également été envisagées par le Ministère.

Enfin, plus largement, des partenariats étroits avec le milieu associatif ont été vivement recommandés afin d’atteindre de nouveaux publics. La mission « Vivre ensemble », dont l’expérience a été mise à profit, développe depuis plus de quatre ans des actions en faveur des populations peu familières des institutions culturelles. Elle regroupe une vingtaine d’établissements culturels sous tutelle du ministère.


Pour voir le programme de la journée européenne du Patrimoine :

http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/

ou directement ici : http://www.journeesdupatrimoine.culture.fr/programme

Commenter cet article