Le Rallye Dakar : la grande promotion de la destruction !

Publié le par Ivannouissant


 

Face au triste spectacle du « Paris Dakar » réalisé cette année en Argentine et au Chili, nous, Comité France Amérique Latine Isère (FAL38), protestons fermement en nous solidarisant avec les différentes organisations signataires du texte ci-dessous :

 

« Aujourd’hui la principale menace pour l’espèce humaine est la destruction des conditions de vie sur la planète et plus particulièrement le changement climatique provoqué par les gaz à effet de serre. Les véhicules motorisés émettent la plupart de ces gaz, certains sont utilisés à des fins utiles, d’autres sont des objets de consommation luxueux causant de graves dégâts.

Devant cette situation, nous avons le devoir moral de première urgence, pour les générations actuelles et celles du futur, d’abandonner ce type de consommation dangereuse, cause de cette catastrophe universelle, comme l’ont déclaré la plupart  des pays du monde.

 

Nous observons un décalage entre les discours des gouvernements et leurs actes, notamment sous la pression des intérêts économiques qui tirent profit de ces formes de consommation très dangereuses : un exemple très clair est le déroulement du Paris Dakar.

Il s’agit d’une grande activité publicitaire qui incite à l’exhibition des prouesses de véhicules motorisés dans cette course. Cela provoque l’envie, chez les gens riches et inconscients d’acheter ces véhicules qui pénètrent abusivement les espaces naturels, ainsi que les espaces urbains.

 

Ces véhicules 4X4 sont les plus gros consommateurs de carburants ( 40 fois plus que les transports publics et 20 fois plus qu’un véhicule privé en milieu urbain). Ils sont les plus lourds et les plus volumineux et constituent un risque majeur pour la sécurité routière. Ce sont des jouets chers et extrêmement dangereux qui sont utilisés abusivement dans des espaces qui ne sont pas aménagés à cet effet. Etant donné l’irresponsabilité, la légèreté et le manque de sérieux de beaucoup de gouvernements, ces gigantesques « promotions », tel que le Paris Dakar, continuent de se poursuivre.

 

 Le Chili est un pays hautement vulnérable face aux menaces des changements climatiques. Ce territoire peut souffrir des impacts irréversibles. Nous avons donc le devoir d’être un véritable exemple de protection du territoire, mais ce n’est pas le cas, car le Chili est l’un des pays où il y a la plus forte progression d’émissions de gaz à effet de serre. De plus, aujourd’hui, la légèreté des autorités, autant chiliennes qu’argentines, fait que ces gouvernements se prêtent au scénario de la promotion mondiale de pratiques destructrices telles que le Paris Dakar.

 

Nous ne pouvons nous empêcher de signaler que nous regrettons aussi le rôle du gouvernement  français dans la promotion de cette destruction. Les pays les plus industrialisés ont les plus grandes responsabilités historiques et actuelles, dans la production des gaz à effet de serre. De plus, ils ont la technologie et les ressources économiques pour les combattre. Le « discours » de Sarkozy avait donné des signes de compréhension, face à l’amplitude du problème des changements climatiques pour l’humanité. Mais, malheureusement, on s’aperçoit que le président français est du coté des grandes industries automobiles et donc se fait le promoteur officiel du « Paris Dakar ».

 

Notre protestation est aussi motivée par les impacts locaux de cette horde motorisée, composée de 600 véhicules, y compris des camions de logistique. Partout où ils passent, ne repoussera plus un brin d’herbe. Même le désert, que beaucoup considèrent comme stérile, est un territoire vivant, il sera endommagé irréversiblement. Le patrimoine archéologique (les territoires indigènes par exemple) est également menacé. Enfin les populations en Amérique Latine sont exposées au même risque, que celui subi par les populations africaines qui ont eu à déplorer de nombreux morts.

 

Nous protestons contre la promotion de cette opération de destruction appelée « Paris Dakar ». Nous appelons les  peuples conscients à réfléchir sur la vraie signification de cette course et nous exigeons de nos gouvernements de ne plus jamais permettre que nos territoires soient considérés comme un terrain de jeux pour des entreprises prédatrices. Nous avons toujours accueillis les visiteurs à bras ouverts, mais à travers ce rallye notre dignité est atteinte. Nous ne voulons pas que notre Terre soit considérée comme une simple « piste de courses » et nous refusons d’être mis en danger par des machines, représentant précisément les formes de consommation que l’humanité doit laisser de côté pour survivre ».

 

Organisations signataires :

 

  • Red por la Justicia Ambiental y Social 
  • Alianza por la Justicia Climática 
  • Acción Ecológica
  • Acción por la Tierra 
  • ATTAC
  • Centro Cultural, Social y del Medio Ambiente – CEIBO
  • Centro de las Culturas 
  • Centro Ecocéanos
  • Consejo de Defensa del Valle del Huasco
  • Comité Nacional pro Defensa de la Fauna y la Flora – CODEFF
  • Comité Pro Participación Ciudadana de Pirque 
  • Coordinación Anti- Pascua Lama Santiago
  • Defensores del Bosque 
  • Defendamos la Ciudad 
  • Feministas Autónomas
  • France Amérique Latine (FAL)
  • Instituto de Ecología Política – IEP.
  • La Comunidad para el Desarrollo Humano
  • Observatorio Ciudadano 
  • Observatorio Latinoamericano de Conflictos Ambientales – OLCA
  • Programa Radial Semillas de Agua
  • Red Ecológica de Chile

 

¡ A Defender la Vida! ¡ A Enfrentar la Irresponsabilidad y la Frivolidad de los Gobernantes! ¡ A Parar la Barbarie Motorizada !

 

Source : http://www.lemondediplomatique.cl/article.php3?id_article=16

 

Traduit de l'espagnol (chilien) par le Comité France Amérique Latine Isère (FAL38)

Commenter cet article